0   Commentaires

"Et si on en parlait ?" La médiathèque comme lieu de débats citoyens

Objectif de l'action :
Les débats de société Et si on en parlait ? de la médiathèque Elsa Triolet de l'Ile Saint-Denis ont plusieurs objectifs :
  • donner une dimension citoyenne à la bibliothèque en l'identifiant comme un lieu de proximité et d'échanges ouvert à tous,
  • favoriser la rencontre des publics en travaillant la question de l'oralité afin d'inclure les personnes ne sachant ni lire, ni écrire,
  • développer l'esprit critique des utilisateurs et faire émerger de nouveaux centres d'intérêt,
  • valoriser les ressources physiques, numériques, visuelles, sonores, presse de la médiathèque.


Description de l'action :
La communauté d’agglomération de Plaine Commune située dans le département de la Seine-Saint-Denis, regroupe 9 villes : Aubervilliers, Epinay-sur-Seine, l'Ile Saint-Denis, La Courneuve, Pierrefitte-sur-Seine, Saint-Denis, Saint-Ouen, Stains, Villetaneuse.
La Seine-Saint-Denis est un département où un grand nombre de communautés, d’origines, de langues, de religions et de cultures diverses se côtoient. Le territoire abritant plus de 130 nationalités est marqué par de forts contrastes sociaux : taux de chômage important, qualification peu élevée des jeunes (38 % n’ont aucun diplôme). Dans ce contexte, les médiathèques du réseau des médiathèques de Plaine Commune sont conçues comme des outils d’intégration et des lieux de découvertes des cultures.
L’Ile Saint-Denis, la plus petite ville de la Communauté d’agglomérations de Plaine Commune, possède un tissu associatif et institutionnel très développé. La médiathèque Elsa Triolet est  au coeur d'un dispositif culturel et administratif en partageant un bâtiment avec l’Ecole des Arts Frida Kahlo et en se trouvant à proximité de la mairie, du Théâtre Jean Vilar et de la Maison des initiatives et de la citoyenneté (MIC). 

L'organisation de débats citoyens est une pratique courante au sein du réseau des médiathèques de Plaine Commune :
  • les ciné-débats, rendez-vous réguliers des médiathèques du réseau,
  • les rencontres philo, rencontres ponctuelles organisées dans les médiathèques du réseau,
  • les débats de l’actu à la médiathèque Camus d’Epinay-sur-Seine,
  • les ateliers blabla : converser en langue française, organisés dans les médiathèques Colette d’Epinay-sur-Seine et Elsa Triolet.
L'organisation de débats d’actualité pour tous repose sur la participation des publics et des partenaires dans le choix des sujets, la préparation du débat et les échanges lors de l'évènement.

Des sujets de débat proposés par les publics ou les partenaires de la médiathèque
Le premier débat s'est déroulé vendredi 16 mai 2014 et portait sur les questions de genre et d'éducation : Et si on en parlait ? De nous, de vous, de toi, de moi, d'égalité filles-garçons, de genre, de différences, de préjugés et de bien d'autres choses que l'on veuille bien dire
Suite à une enquête menée auprès des publics de la médiathèque suivie d'une séance d’échanges avec les partenaires potentiels, la thématique du genre a été retenue. Elle permettait de revenir sur la polémique suscitée par le dispositif expérimental ABCD de l’égalité lancé en 2014 par les ministère de l'Education nationale et des Droits des femmes.

Les publics et les partenaires au coeur de l'élaboration du débat
Deux mois avant le débat, des discussions informelles ont eu lieu au sein de la médiathèque entre le personnel et les usagers. Le projet a été aussi présenté à de nombreux partenaires publics, institutionnels et associatifs. Des flyers ont été distribués aux parents d'élèves à la sortie des écoles. Des ressources et des activités ont aussi été proposées à la médiathèque pour préparer les échanges :
  • projection du film Tomboy de Cécile Sciamma suivie d'une discussion une semaine avant le débat,
  • consultation sur les postes multimédia de courts-métrages issus de la bibliographie égalité femmes-hommes conçue par le réseau des médiathèques,
  • sélection de sites Internet,
  • revues de presse à partir d'Europresse sur les ABCD de l'égalité, les journées du retrait de l'école, la polémique autour de l'album jeunesse Tous à poils ! de Claire Franek et Marc Daniau,
  • présentation des ouvrages de jeunesse pour l'égalité issus de la bibliographie du SNUipp FSU, rassemblés à partir des collections de l’ensemble des médiathèques de Plaine Commune.

Un débat favorisant l'expression du public, format inspiré de l'éducation populaire
Après un rappel du cadre d’écoute et de bienveillance par les bibliothécaires, le débat a commencé par un éclairage théorique de 10 minutes sur "c’est quoi le genre ?" par Marguerite Rollinde, chercheure au Laboratoire Genre, travail et mobilités (GTM) de l'Université Paris 8 de Saint-Denis puis la parole a été donnée à la salle. Les échanges se sont appuyés en partie sur deux intervenantes relais, familières des questions de genre et d’éducation, qui ont répondu directement aux questions des publics : Mélanie Mermoz du Planning familial de Saint-Denis et Catherine Matton, membre du Centre d’entraînement aux méthodes d’éducation actives (Ceméa).
Le centre Hubertine Auclert, centre francilien de ressources sur l’égalité femmes-hommes et SOS Homophobie ont fourni la documentation disponible pour l'auditoire à l’issue du débat.
Afin de favoriser la parole des personnes présentes et briser "l'effet conférence", les chaises ont été disposées en cercles successifs mêlant intervenants et publics.

Un positionnement des bibliothécaires basé sur le respect de la neutralité du service public
Et si on en parlait ? s’inscrit dans le cadre de la neutralité du service public en défendant l’intérêt général sans discrimination et en proposant aux publics de discuter de préjugés. L’objectif n’est pas de proposer un débat contradictoire entre deux positions qui s’affrontent mais de favoriser l’expression des personnes présentes, dont le contenu n’est pas prévu à l’avance et qui peut donc refléter une palette de points de vue. Présenter clairement le cadre en introduction du débat permet de fixer les règles du jeu et de se prémunir en cas de débordements.

Un accueil des enfants réfléchi
Un accueil a été proposé aux enfants pour faciliter la participation des parents au débat. Trois activités ont été organisées : lectures d’albums, dessin et jouez avec le jeu des 7 familles de femmes, conçu par la médiathèque de Saint-Denis à partir de son fonds patrimonial.
Un buffet a permis de poursuivre les échanges de manière informelle à l’issue du débat, avec les enfants, dans une ambiance conviviale.
 


Périodicité de l'action :
Il est prévu de proposer trois débats par an le vendredi de 18h30 à 22h00.
Captcha: