0   Commentaires

Migrants à la Bpi : un partenariat avec France terre d'asile

Objectif de l'action :
Mieux accueillir, informer et servir un public de migrants qui fréquente quotidiennement et pendant de longues heures la Bibliothèque publique d'information et qui, avant la mise en place de la médiation assurée par un intervenant de France terre d'asile, utilisait exclusivement un service de la bibliothèque : la consultation gratuite d'internet.

Il s'agit de rendre accessible la bibliothèque à un public qui ne parle ni français, ni anglais : en levant l'obstacle de la langue grâce aux compétences linguistiques d'un médiateur capable de s'exprimer dans des langues familières à ce public (en l'occurence, le dari, le farsi, le pachto, l'ourdou, le bengali,...), permettre à ce public l'accès aux collections, services et contenus proposés par la bibliothèque.

Après la réalisation par France terre d'asile d'un diagnostic préalable à la mise en place de la médiation, en interrogeant les intéressés sur leurs besoins, au regard des offres disponibles à la bibliothèque, trois axes ont été fixés à cette médiation :
  • l'accès aux droits (information sur le droit d'asile, la protection des mineurs isolés étrangers) ;
  • l'orientation vers des structures spécialisées d'accueil des demandeurs d'asile et réfugiés ;
  • l'accès à la bibliothèque (information sur la bibliothèque en général, les différentes collections et services qu'elle propose, en particulier l'offre disponible dans l'espace Autoformation et accompagnement individuel en fonction des besoins singuliers de chaque personne dans l'utilisation de ces offres).


Description de l'action :
Depuis juillet 2010, à raison de deux fois par semaine, les jeudis et vendredis, un médiateur de France terre d'asile assure une permanence à la Bpi afin de renseigner le public de migrants présent quotidiennement à la bibliothèque sur ses droits :
  • examen de la situation spécifique de la personne au travers d'un entretien individuel mené dans la langue la plus facile à utiliser pour l'interlocuteur,
  • information sur le droit d'asile,
  • la protection des mineurs isolés étrangers,
  • la procédure à engager pour faire valoir ses droits,
  • les structures spécialisées qui peuvent prolonger l'accompagnement individuel du demandeur d'asile ou du réfugié

Les collections et les services de bibliothèque sont également méconnues de ces usagers ou inaccessibles du fait de l'obstacle linguistique.

L'absence de langue commune aux bibliothécaires et à ces usagers limite les interactions habituellement existantes pour faciliter l'appropriation de la bibliothèque aux usagers. D'où la mise en place d'un accueil spécifique, accompagné de documents accessibles dans leur contenu et de services accessibles dans leur présentation et leur mode d'utilisation.

Cette médiation prend la forme de permanences lors desquelles l'intervenant de France terre d'asile réalise des entretiens individuels permettant de définir l'attente et les besoins du migrant et de lui répondre.

Il peut s'agir de lui rendre accesssible le droit, grâce à son expertise et en s'appuyant sur une documentation ou en orientant vers des structures spécialisés. C'est un rôle de "living book" (livre vivant). Si la documentation sur le droit est disponible sur les étagères de la bibliothèque mais elel n'est en fait pas accessible à ce public : le médiateur, par son savoir, se substitue dans cette situation aux livres pour devenir lui-même une partie de la collection, accessible à ces personnes).

Le médiateur accompagne la personne qu'il reçoit dans les espaces de la bibliothèque pour se faire son interprète auprès des bibliothécaires chargés de renseigner le public ou pour présenter lui-même services et collections et accompagner le migrant pour lui faciliter les premiers pas dans l'utilisation de ces offres.

Cet accompagnement, compte tenu des besoins exprimés, porte très souvent sur la présentation de l'espace Autoformation et l'utilisation des ressources qu'il propose, notamment les méthodes d'apprentissage du Français langue étrangère.
Voir l'espace Autoformation.


Périodicité de l'action :
2 fois par semaine depuis juillet 2010
Captcha: