Hommage à Gisèle Halimi : notre sélection de ressources numériques

Retour sur le parcours de l'avocate Gisèle Halimi, grande figure de la cause féminine décédée le 28 juillet dernier, à travers une sélection de documents et ressources.
photo de Gisèle Halimi
Gisèle Halimi, ©Marie-Lan Nguyen


Gisèle Halimi, avocate, femme politique et figure majeure du féminisme, célèbre pour ses combats contre la torture en Algérie et contre le viol, pour l’avortement libre et la parité hommes-femmes, s’est éteinte le mardi 28 juillet 2020, à l’âge de 93 ans. 
Emilie, bibliothécaire à la Bpi chargée des collections en Droit, vous propose ici un retour sur son parcours, à travers une sélection d’articles numériques accessibles gratuitement à la Bpi. 

  Avec cet article de l’Encyclopaedia Universalis, retrouvez les faits marquants de la vie de Gisèle Halimi et un résumé de ses principaux engagements.
Article accessible sur place à la Bpi, en utilisant les ordinateurs de la bibliothèque ou avec vos smartphones/ordinateurs portable après connexion au wifi.bpi.
 
 
  • Parcours d’avocates, Laurence Gaune et Christophe Perrin, Le Cavalier Bleu Edition, 2010 (chapitre 4 consacré à Gisèle Halimi)
Cet ouvrage, disponible en intégralité sur Bibliovox, présente le parcours de dix avocats et avocates, parmis lesquels Gisèle Halimi au chapitre 4. En compilant plusieurs de ses témoignages, ce livre propose une rétrospective de l’action d’Halimi, vue par elle-même.
Livre accessible sur place à la Bpi, en utilisant les ordinateurs de la bibliothèque ou avec vos smartphones/ordinateurs portable après connexion au wifi.bpi. Et bonus : après inscription à la bibliothèque, vous pourrez continuer la lecture chez vous !

  Dans ce long entretien, Gisèle Halimi revient sur sa jeunesse, la naissance de sa vocation, son engagement en tant qu’avocate et au service des droits des femmes. 
Article accessible sur place à la Bpi, en utilisant les ordinateurs de la bibliothèque ou avec vos smartphones/ordinateurs portable après connexion au wifi.bpi.

  C’est en prenant la défense de Djamila Boupacha en 1960 que Gisèle Halimi se fait connaître au grand public pour la première fois. La jeune femme, militante du FLN algérien arrêtée pour tentative d'attentat puis torturée et violée par des militaires français deviendra ensuite un symbole contre le colonialisme, la torture et la raison d’Etat dans le livre Djamila Boupacha, paru en 1962 et co-écrit par Gisèle Halimi et Simone de Beauvoir.
Article accessible sur place à la Bpi, en utilisant les ordinateurs de la bibliothèque ou avec vos smartphones/ordinateurs portable après connexion au wifi.bpi.

  Dans cet entretien, Gisèle Halimi, qui a grandi en Tunisie, explique la genèse de son combat anticolonialiste, née d’un très fort sentiment de révolte face au mépris de la France et des “Français de France” pour les “indigènes”. Elle évoque ensuite la situation des femmes dans le monde arabe, des années 70 aux révolutions arabes du début des années 2000. 
Article en libre-accès, accessible chez vous ou à la Bpi !

  Le deuxième grand combat de Gisèle Halimi, c’est la lutte pour la légalisation de l’avortement : elle est en effet l’avocate de la jeune Marie-Claire Chevalier, victime d’un viol alors qu’elle était encore mineure, et qui a fait le choix d'avorter. Accusée avec sa mère d’avortement illégal, son procès, très médiatisé, a révélé à l'opinion publique l'hypocrisie de la loi française et l’abandon dans lequel sont laissées les femmes victimes d'une grossesse non désirée. En 1972, la jeune femme est acquittée et Gisèle Halimi rédige à cette occasion une tribune pour Le Monde. L’interruption volontaire de grossesse (I.V.G.) sera finalement votée en 1974.
Article accessible sur place à la Bpi, en utilisant les ordinateurs de la bibliothèque ou avec vos smartphones/ordinateurs portable après connexion au wifi.bpi.

  Dans ce long et fourni entretien, Gisèle Halimi fait le point sur ses principales luttes en faveur du droit des femmes : du combat pour le droit à l’avortement à la reconnaissance du viol et plus récemment de la parité hommes-femmes et de l’égalité professionnelle. 
Article en libre-accès, accessible chez vous ou à la Bpi !