Cinéma : la Pelote basque, Trésor national

L’une des séquences de « Plus vite, plus haut, plus fort : filmer le sport », le cycle de la cinémathèque du documentaire à la Bpi, s’intéresse à ce sport aussi esthétique que méconnu.
Film Pelota diffusé à la Bpi
© Alberto Cavallo

Dans Pelota (1983), le réalisateur danois Jorgen Leth aborde la pelote basque à main nue avec une attention particulière. Fasciné par la culture basque, Leth s’attarde pour notre plus grand plaisir, sur les terrains de jeu (les frontons), sur la fabrication des balles (les pelotes), jusqu’aux plus petits gestes des joueurs (les pelotari).
 
Dans Pelota II (2015), La balle est un être vivant. Chacune est différente des autres et il faut savoir écouter pour la reconnaître. Les deux cinéastes suivent sa trajectoire auprès de ceux qui la fabrique, ceux qui la jouent et ceux qui la racontent. La pelote basque est bien plus qu’un sport, elle est un trésor national.
 
Pelota de Jorgen Leth et Pelota II de Jorgen Leth et Olatz González Abrisketa
Samedi 14 décembre • 17h • Cinéma 1
En présence de la réalisatrice, Olatz González Abrisketa (Professeure d’anthropologie a l’Université du Pays Basque)