SamediSéries : « un événement à la fois populaire et exigeant »

Elles prennent une place de plus en plus importante dans notre quotidien. Samedi 23 novembre, Télérama et la Bpi convient tous les amateurs de séries à la première édition de SamediSéries : Rencontres, débats, masterclasses et avant-premières sont au programme de cet événement exceptionnel.
En 2019, on ne regarde plus simplement une série : on la dévore ! Ce nouveau mode de "consommation" couplé à un intérêt croissant du public et au développement des plateformes de streaming en font un objet de culte, analysé et décortiqué par les internautes et les amateurs à chaque épisode.
C'est donc pour mieux comprendre ce phénomène que les experts de Télérama s'associent à la Bpi samedi 23 novembre dès 11h30 pour une journée 100% décryptage avec de nombreux invités exceptionnels (réalisateurs, producteurs, acteurs), des débats, des masterclasses et des projections en avant-premières de deux nouvelles séries Arte et France 2. A noter que SamediSéries sera retransmis en direct dans trois médiathèques à Bordeaux, Clermont-Ferrand et Reims.
 
La Bpi a demandé à Pierre Langlais, journaliste spécialiste des séries chez Télérama, de nous en dire plus sur cet événement d'un nouveau genre.
 
Pierre Langlais, journaliste séries Télérama
© Pierre Langlais
 

Pourquoi dédier une journée spéciale aux séries ?

Les séries sont clairement un art en expansion continu. Il y a une effervescence, un foisonnement sériel qui fait que tous les médias s'interrogent et s'intéressent à la forme artistique des œuvres. Chez Télérama, nous avons une tradition de rencontres et de débats à Paris et en régions. Nous avons eu la volonté de marquer le coup en créant un événement, une rencontre entre Télérama, le public, et ceux qui font les séries. On a eu une réflexion commune avec la Bpi pour trouver un thème qui soit dans nos ADN respectifs pour nouer un partenariat entre nos deux institutions culturelles.


Quel est le programme de la journée ?

SamediSéries débute avec un débat sur les feuilletons quotidiens : pourquoi marchent-ils si bien, que nous disent-ils de la société française, comment ils sont écrits. La série télévisée est un art populaire, et le feuilleton quotidien est un objet fascinant. Ensuite, Engrenages, une série que Télérama défend depuis le début. Nous allons essayer de creuser cette œuvre de patrimoine en compagnie de la scénariste Marine Francou : comment fait-on une série policière et judiciaire aussi réaliste, comment la faire durer sans que ça s'essouffle trop. Puis nous proposons une avant-première avec la diffusion du premier épisode de la série L'Agent Immobilier, une production Arte que Télérama a beaucoup soutenue. A cette occasion, la productrice, Yaël Fogiel, sera présente pour débattre avec nous.
Ensuite le serial lover, un format de rencontre qui existait déjà dans le magazine et qu'on va adapter à la scène, avec comme invité l'actrice et réalisatrice Valérie Donzelli, qui travaille justement sur un projet de série. On va creuser la sève du genre, comment on s'en inspire quand on vient de cinéma comme elle, quelles sont ses sources d'inspiration. On finit enfin avec une autre avant-première : Une belle histoire, la prochaine grande série France 2, en présence de Frédéric Krivine, scénariste de la série, et des acteurs. Deux avant-premières sur une même journée, c'est un très beau programme ! Il y en a autant pour les experts du genre que ceux qui veulent approfondir leurs connaissances. C'est à la fois populaire et exigeant.
 

SamediSéries sera retransmis en simultané dans trois médiathèques. Pourquoi cette volonté ?

L’idée est de ne pas se limiter à l'événement en lui-même mais de rendre ce genre de rencontre disponible au public le plus large possible. D'où l'idée de le diffuser dans les médiathèques. Cette journée exceptionnelle, pour laquelle nous espérons faire salle comble, intéresse potentiellement beaucoup de monde ! On a une belle affiche 100% française, c'est important de défendre et de parler des séries françaises qui sont populaires et font de bonnes audiences. Il n'y a pas de raison de se limiter à Paris pour en parler.
 

Comment se porte la fiction française ?

Il y a des auteurs et des interprètes de qualité, des producteurs avec des envies, des chaines avec des politiques audacieuses. Historiquement, la France a toujours été un peu à la traine, il faut faire attention à ne pas être mis de côté par la production européenne. Il y a un vrai enjeu, tout le monde en a conscience, y compris les politiques. C'est pourquoi il est important qu'un magazine comme Télérama, qui est une référence en termes de critique culturelle, programme ce type d'évènement afin de s'inscrire comme un participant de la "révolution". Il y a une belle diversité des séries françaises représentées pour cet événement : les grandes séries populaires, les feuilletons - qui sont un genre souvent pris de haut... Ce sera un vrai débat avec les intervenants et le public pour débattre à chaud.
 

Pour finir : votre série coup de cœur du moment ?

The Crown saison 3 qui arrive sur Netflix. D'habitude je suis peu friand de drame en costume et de royauté, et pourtant cette série est d'une grande intelligence, c'est formidablement romanesque !
 


SamediSéries, un événement Télérama avec la Bpi, samedi 23 novembre à partir de 11h30 (entrée libre dans la limite des places disponibles)

Pour aller plus loin : Que disent de nous les séries télé ?
Balises, le Webmagazine de la Bpi, propose une série d'ouvrages disponibles à la Bpi pour décrypter le phénomène des séries.