Politique(s) et bibliothèques


La bibliothèque est une institution au cœur du politique. D'abord parce que les notions d’accès au savoir et de partage du savoir sont éminemment politiques. Dès lors, l’institution qui œuvre à l’émancipation des individus, afin de favoriser un exercice éclairé de la démocratie, l’est également. 

La bibliothèque, en tant que service public, incarne une politique de lecture publique portée par une collectivité et définie par ses élus. Cependant, son projet s'inscrit également dans un cadre et des grandes orientations fixés et/ou encouragés au niveau national.

Ainsi, la bibliothèque ne cesse d’être au cœur d’enjeux politiques qui nous touchent tou.te.s, professionnel.le.s des bibliothèques, dans notre pratique quotidienne. Gestion d’établissement, programmation culturelle, orientations en matière d’acquisitions, accueil des public... sont autant de mise en œuvre des décisions prises par les représentants politiques.

Cette journée d’étude a pour objectif de mieux comprendre les spécificités, le fonctionnement et la complexité des strates – parfois divergentes – qui composent le paysage politique dans lequel les bibliothèques – et les bibliothécaires – doivent mener leurs actions. Elle permettra également d’échanger sur la façon dont les bibliothèques peuvent se faire reconnaître par les politiques, s’inscrire dans des projets politiques ainsi que sur les modalités d’action, au quotidien, qui s’offrent à elles face aux pressions politiques et sociétales. Enfin, ce sera l’occasion d’évoquer les bibliothèques, de plus en plus nombreuses, qui s’engagent dans des pratiques participatives, favorisant ainsi le développement du pouvoir d’agir des citoyens, correspondant à la notion anglo-saxonne d’empowerment.