Aurélia Steiner (Melbourne) / Aurélia Steiner (Vancouver)


Aurélia Steiner (Melbourne)
Le premier des deux Aurelia Steiner traverse Paris, comme Les Mains négatives. La caméra, sur une péniche, ne suit plus les rues mais le fleuve, au rythme tout aussi hypnotique de travellings coulants, réguliers. Marguerite Duras lit la lettre d’amour d’une femme, Aurelia Steiner, à un inconnu.
 
Aurélia Steiner (Vancouver)
Aux travellings en couleur le long du fleuve succèdent maintenant les plans fixes et panoramiques, en noir et blanc, sur les rochers, le rivage, la mer, le ciel. Marguerite Duras lit une autre lettre d’amour d’Aurelia Steiner à ses parents, à sa mère, morte en couches dans un camp de concentration, sous les yeux du père agonisant, pendu au bout d’une corde.