La Musica


Un homme venu dans une ville de l'Ouest à l'occasion d'une procédure de divorce, est abordé par une jeune fille. L'homme se confie, puis disparaît. Resté seul, il cherche à entrer en contact avec sa femme, descendue dans le même hôtel, cette femme pour laquelle il est inconsciemment venu. Le soir, dans le salon de l'hôtel, ils parlent : de choses banales, puis d'eux-mêmes ; la vérité dissimulée dans la colère ou la douleur au moment de leur séparation, apparaît peu à peu, maintenant. Ce qui n'a pas été dit en son temps pour éviter la rupture est dit aujourd'hui. Ils découvrent les liens psychologiques profonds qui les unissaient. Mais, ils ne peuvent revenir en arrière. C'est trop tôt, ou trop tard.
 
« La parole dans les films est un peu … avare. Elle se terre, elle n’ose pas, elle est timide. J’ai eu envie de faire un film, vraiment, où la parole serait tout, où tout viendrait de la parole. Et j’ai fait La Musica. » Marguerite Duras