Page 37

De Ligne en ligne n°10 - Janvier à avril 2013

lorsqu’on en fait la logique réductrice autour Les systèmes évoluent plus vite que Vous avez été le premier président du conseil de laquelle on reconstruit une discipline. les conventions auxquelles s’accrochent scientifique d’Attac. Comment concilier Ainsi, dans le langage de l’axiomatique les théories économiques. On pense alors à économie et engagement politique? contemporaine, l’équilibre économique cette image de Régis Debray: une pièce de Le militantisme est l’engagement par implique la « convexité » des fonctions théâtre antique dans laquelle les acteurs lequel chacun exprime les valeurs qui don- (dont découle la substituabilité des biens). entreraient en scène en portant le masque nent sens à sa vie; la chaire est le lieu où l’on Mais il ne faut pas confondre, comme le de la scène précédente. Personne n’y com- tient un discours qui se veut rationnel et Les vrais économistes mathématiciens, tales de la période précédente. Et nous serait un idéal qui ne s’enracinerait pas René Passetexposé à la réfutation. En principe, les deuxdomaines ne se recoupent pas. Mais queprendrait rien. Nous interprétons les crisesdu monde actuel avec les catégories men- font certains économistes, une condition mathématique avec une propriété du réel. comme Debreu ou Allais, ne s’y trompent n’avons aucune prise sur elles. dans une bonne analyse du réel? Et que pas et ne nous trompent pas. serait une économie qui prétendrait traiter venez! Vous parlez de « saut dans l’immatériel » alors de questions comme le bien-être, les inéga- Cette dérive vers des mathématiques abs- que les hommes politiques prônent la réin- lités ou la place de la personne dans la 37 traites explique-t-elle que l’économie soit dustrialisation… société, sans jamais s’engager dans le champ aveugle dès qu’il s’agit de prévoir, et en Chaque société véhicule à la fois les des valeurs? Ces dernières sont à la fois particulier de prévoir les crises? activités correspondant aux conditions du incontournables et scientifiquement indé- À cette raison, il faut en ajouter une présent, des survivances du passé et les montrables. autre, plus profonde: le monde est en évo- germes de l’avenir. Même dans un monde mû Alors, que faire? L’homme de science lution permanente et passe par de grandes par « l’immatériel », beaucoup d’activités doit se tenir aussi longtemps que possible mutations – du paléolithique au néolithique, industrielles sont appelées à durer long- dans les limites du discours réfutable, et des sociétés agricoles à la révolution méca- temps, à condition de s’adapter. Je suis per- lorsqu’il a conscience de franchir ces limites, niste industrielle du XVIIIe siècle, de celle- suadé, par exemple, que l’industrie automobile dire clairement à ses auditeurs qu’à partir ci à la révolution énergétique amorcée au subsistera, grâce au développement de véhi- de ce moment, ses conclusions se ratta- XIXe siècle. Aujourd’hui, avec l’ordinateur, cules à faible consommation et à l’adop- chent à un système de valeurs, que chacun c’est encore un autre monde qui apparaît, tion de carburants respectueux de est libre de partager ou non. Le fameux un saut dans l’immatériel. l’environnement. La recherche et l’inno- TINA (« There is no alternative ») de Le Groupe des dix politique *de Brigitte ChamakMadame Thatcher est une pure ignominie.À lire à la Bpi :Le Groupe des Dix ou Les avatarsdes rapports entre science etvation devraient donc occuper une placeprépondérante dans nos sociétés.Le Groupe des Dix a compténotamment pour participants:René Passet, Jacques Robin,Gouhan, Edgar Morin, Michelmanière plus épisodique,Jacques Attali, Jacques DelorsCe groupe informel a réuni,de 1969 à 1976, non pas dixintellectuels mais une ving-logues, philosophes, ils sou-eux la « fertilisation croi-sée » des connaissances ettaine. Biologistes, psycho- Henri Atlan, Joël de Rosnay, (Le Rocher, 1997)logues, médecins, socio- Henri Laborit, André Leroi- Cote : 5.3 CHAhaitaient pratiquer entre Serres, Robert Buron et, deles articuler avec une et Michel Rocard. réflexion sur le gouverne- ment de la Cité. suite


De Ligne en ligne n°10 - Janvier à avril 2013
To see the actual publication please follow the link above