Page 7

De Ligne en ligne n°10 - Janvier à avril 2013

Pour se consacrer à la nature, Salgado a-t-il tourné la page qui fabriquent le pain, ceux qui vendent les sorbets sur les plages, des sujets sociaux? Pour La Main de l’homme (1993) il avait les petits agriculteurs, les artisans… produisent soixante pour cent parcouru des dizaines de pays, afin de rendre hommage aux sans- de la richesse mondiale! » s’exclame l’ancien économiste. grade du labeur industriel – mineurs, sidérurgistes, ouvriers des La condition sociale de l’homme au travail l’intéressera chantiers navals: corps brisés et haute dignité… DansExodes (2000), toujours. En arrivant à SãoPaolo, en 1968, Salgado a découvert il suivait les fugitifs déracinés par les guerres et la misère, errants le passage brutal d’un pays agricole à une industrialisation capi- ou parqués dans des camps, travailleurs immigrés bâtissant les taliste et l’inégale distribution des revenus. « L’évolution qui a mégalopoles qui les broient. Chez les peuples sahéliens décimés pris quatre cents ans en Europe s’est faite chez nous en quarante par la sécheresse comme chez les villageois des Andes qui résis- ans ». De sa révolte contre les injustices et contre le déni de tent à l’aridité brûlante et glacée du climat, l’objectif de Salgado dignité infligé aux pauvres sont nés sa vocation d’économiste Dès 2013, une fois Genesis achevé, Sebastião Salgado entre- des œuvres militantes. En tant que témoignages, elles peuvent Sebastião Salgado dressait toujours le même portrait: sous toutes ses facettes, l’hu- et son engagement politique à gauche. manité. Pour autant, Salgado se refuse à considérer ses photos comme prendra à nouveau une plongée au cœur des peuples, avec un tour favoriser la prise de conscience, « elles n’ont rien changé, elles du monde de trois ou quatre ans consacré aux petits métiers. «Ceux peuvent avoir aidé ». portrait: 7 © Sebastião Salgado - Amazonas La Main de l’homme : Combattant du feu protégé par la vaporisation de produits chimiques. Burhan, Koweit, 1991


De Ligne en ligne n°10 - Janvier à avril 2013
To see the actual publication please follow the link above