Entretien : Ce à quoi Émilie tient

De Ligne en ligne n° 14 - Avril à septembre 2014

Entretien : Ce à quoi Émilie tient entretien 5 ➩suite Ce à quoi Émilie tient Pouvez-vous nous donner une définition de l’écologie ? Ce n’est pas du tout certain qu’il y ait une définition consensuelle et unique. Pour donner une définition minimale, je dirais que je m’inscris dans une approche qui ne définit pas l’écologie comme portant sur la nature, au sens d’une partie de la réalité, mais qui considère que l’écologie porte sur les relations entre tous les êtres composant notre monde, les humains et la nature, c’est-à-dire sur l’ensemble de la réalité. Il s’agit là de deux approches, à l’intérieur desquelles on peut répertorier différentes traditions. L’écologie, on sait tous ce que c’est ! « P as si sûr », répond Émilie Hache. En bonne philosophe, elle considère que notre capacité à répondre aux problèmes environnementaux va dépendre, en partie, de la façon dont nous réussirons à poser les bonnes questions, à reformuler les problématiques, et à lier enjeux environnementaux et sociaux. Et pour cela, tous les outils sont bons. Habiter, rêver et lutter dans un monde en crise Cycle conçu par Émilie Hache Lundi 14 avril Que peut la fiction face à la crise écologique ? Mercredi 14 mai « Ramener l’écologie à la maison  ». Féminisme et écologie Lundi 2 juin « Qui doit être sensibilisé à quoi ? » Enjeux de la justice environnementale 19 h – Petite Salle © Kevin Bauman Kevin Bauman, Abandoned House, Michigan


De Ligne en ligne n° 14 - Avril à septembre 2014
To see the actual publication please follow the link above