L'immense travail des petites bêtes

De Ligne en ligne n°9 - Septembre à décembre 2012

L’IMMENSE TRAVAIL DES PETITES BÊTES « Égalité des droits et des chances, participation et citoyenneté des personnes handicapées ». La loi permet de comprendre que le travail Tous droits réservés 2012Le surdisme par Arnaud Balard -, qui a fondé et dirige Bêteles affirme. Mais qu’en est-1il dans la réalité ? française Annie Mako à Bon Dieu Production (BàBDP), nous être Sourd des petites associations est indispen- sable pour que vive, ailleurs que sur le papier, l’égalité inscrite dans la loi. dossier: 22 Artiste, auteur, chanteuse, Annie Mako « J’ai commencé à organiser les débats dans Car, c’est aussi un enseignement de était programmatrice de spectacles, pro- un café associatif place de la Garenne, ces rencontres, le monde des sourds est ductrice également avec l’association BàBDP raconte Annie Mako, un lieu investi par très divers. Qu’ils oralisent, pratiquent la qu’elle avait créée en 2004. des habitants pour la plupart militants, langue des signes, portent des implants, En 2005, son chemin croise celui des engagés dans un idéal de solidarité. » C’était « il faut, dit Annie Mako, envisager toutes sourds. Elle est frappée par la relégation déjà une belle avancée : les sourds prenaient les facettes de ce monde-là sans décréter qu’ils subissent et découvre la fabuleuse la parole dans un espace public et non dans que telle pratique est bonne et telle autre expressivité de la langue des signes, intrin- un lieu spécifique réservé au handicap. mauvaise dans les choix de communication, sèquement liée au corps, au jeu, au théâtre. « Dès le début, ajoute Annie Mako, on ras- rien n’est à exclure, et surtout pas la langue Annie Mako fait alors évoluer BàBDP dans semblait vingt à vingt-cinq personnes. » des signes qui est la langue des sourds, le but de faire se rencontrer et travailler Puis le désenclavement s’est poursuivi : complémentaire à toute autre forme de ensemble les sourds et les entendants. les débats ont changé de lieux, le but étant communication ». Ainsi, l’association produit « Clameur de renouveler le public, en particulier de Autre enseignement : pour faire venir public », une troupe d’artistes mixte toucher des entendants « novices », ne les sourds, il ne suffit pas d’avoir des inter- sourds / entendants qui donne des spectacles connaissant pas le monde des sourds mais prètes. Les thématiques doivent être inté- (théâtre, performances poétiques, adaptations s’intéressant à la thématique proposée. ressantes, les intervenants de qualité. Pour de romans pour la jeunesse...) utilisant le Ainsi ont été investis des lieux culturels : l’exigence, la curiosité et la motivation, français et la langue des signes. le Macval, le « 104 », la maison de Victor sourds et entendants sont exactement sem- BàBDP organise aussi « Parlons de nos Hugo pour un débat sur la femme orien- blables. Une belle illustration de l’égalité vies », des cycles de débats réunissant sourds tale… Aujourd’hui, les soirées peuvent ras- citoyenne. et entendants sur des sujets intéressant sembler jusqu’à cent quarante personnes. tout un chacun, pas nécessairement liés à Elles se déroulent toujours selon le même Sylvie Colley et Catherine Geoffroy, Bpi la surdité ou au handicap. Ainsi, autour du canevas : une heure pour la parole des thème général de la violence, choisi pour invités, une heure pour le public, suivies 2012, on a abordé la violence entre sourds d’un buffet pour la rencontre et l’échange. et entendants, mais aussi l’homophobie, les Deux interprètes traduisent les débats (l’un violences sexuelles, la pollution… en langue des signes, l’autre en français). « Parlons de nos vies » a démarré en « Nous espérons avoir les moyens d’ajouter 2008 dans le quatorzième arrondissement la vélotypie2 pour les malentendants qui Bête à Bon Dieu Production de Paris, où est basée l’association BàBDP, ne connaissent pas la langue des signes » www.babdp.org très en prise sur la vie citoyenne du quartier. précise Annie Mako. Image : Arnaud Balard 1 2 La vélotypie est la transcription écrite de l’oral en www.facebook.com/SurdismLoi du 11 février 2005 sur le handicap. direct, le texte étant projeté sur un écran


De Ligne en ligne n°9 - Septembre à décembre 2012
To see the actual publication please follow the link above