Lettres de Stalingrad


llustration de lettres, écrites de Stalingrad, par des soldats allemands à leur famille à la veille de la défaite ; jugées par trop pessimistes par la censure du quartier général, elle n'ont jamais été distribuées ; retrouvées après la guerre, certaines d'entre elles ont été éditées.
L'illustration de ce thème a été réalisée à partir d'archives filmées, allemandes et russes, et de photos tirées de "Signal" (revue allemande de propagande diffusée dans les pays occupés par l'Allemagne).
Il y a, entre autres, la lettre du soldat détraqué par la peur, qui pleure la nuit car il a pulvérisé deux chars russes et tué deux soldats ; celle d'un fils de pasteur, qui dans ce chaos, cherche Dieu ; celle du soldat qui se préoccupe de savoir si, à la maison, l'oncle a posé les bourrelets aux fenêtres et si l'on trouve encore du vrai café ; dans cette mosaïque de sentiments exprimés, variant selon les individus, on retrouve un facteur commun : le sentiment de mourir pour rien.
Nous avons illustré ces lettres dans le but d'aller au-delà de l'histoire-bataille et de démythifier la notion d'héroïsme lié à la guerre.