0   Commentaires
Image
Appartient au dossier :
Publié le

Vivre low-tech 3/5 : le chauffe-eau solaire

Chauffe-eau solaire
Chauffe-eau solaire, photo : Low-tech Lab
Tags :
environnement
La troisième image de notre série présente un chauffe-eau solaire un peu particulier.
Une low-tech, de l'anglais « low technology » (« basse technologie »), est un système simple et accessible en terme de coût et de savoir-faire qui permet de répondre à un besoin de base : accès à l’eau, à l’énergie, à l’alimentation. C’est aussi une philosophie fondée sur la coopération et sur un mode de vie sobre et durable. 
En marge de la rencontre « Osez les low-tech » organisée par la Bibliothèque publique d'information en juin 2019, l'ingénieur Pierre-Alain Lévêque présente à Balises quelques innovations conçues avec le Low-tech Lab, un projet collaboratif visant à promouvoir les low-technologies, dont il est co-fondateur.
Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

Pour chauffer l'eau de la douche dans leur habitat, Pierre-Alain Lévêque et le collectif du Low-tech Lab ont imaginé ce chauffe-eau peu coûteux : 
 
Le sytème fonctionne selon le même principe que le capteur à air chaud, mais ce modèle précis a une particularité : il est fabriqué à partir de grilles de réfrigérateurs en recyclage. Des chauffe-eaux solaires sont facilement disponibles dans le commerce mais ils coûtent assez cher, parfois plusieurs milliers d’euros, alors que celui-ci ne coûte que 20 euros au mètre carré. Une vitre est posée sur un fond noir et l’eau circule derrière, depuis le système jusqu’au ballon. Dans le ballon, un tuyau permet aux calories de circuler dans la douche. Notre cuve permet de contenir 80 litres d’eau qui sont chauffés par le soleil en continu.
Le ballon est dimensionné pour tenir deux jours en autonomie, ainsi, il a toujours de l’eau chaude même en cas de faible ensoleillement. Nous disposons d’un poêle de masse sur lequel un échangeur thermique prend le relais si le soleil vient à manquer. Mais en général, une belle journée de soleil en hiver suffit amplement à chauffer de manière efficace.
 

En savoir plus :

Découvrez le projet du Low-tech lab
Assistez à la rencontre sur les low-tech à la Bpi

Auteur :
Captcha: