0   Commentaires
Sélection

Piano et Rogers, après le Centre 1/2

31 janvier 1977 : Renzo Piano et Richard Rogers, jeunes architectes encore inconnus quelques années plus tôt, inaugurent le Centre Pompidou. Quarante ans plus tard, le musée national d’art moderne consacre une salle de son parcours à la construction de ce bâtiment révolutionnaire. Balises vous propose une sélection d’ouvrages sur l’après-Beaubourg illustrant les trajectoires séparées des deux architectes, restés toujours complices,  jusqu’à aujourd’hui.

Des principes communs

Richard Rogers et Renzo Piano, comme Norman Foster, ou Cedric Price du groupe Archigram​, s'intéressent aux structures légères, à la préfabrication et à l’expérimentation des matériaux de pointe. Leur philosophie architecturale ne repose plus sur des systèmes strictement formels et fonctionnels, mais se voit plutôt destinée à la flexibilité et à l’ouverture. C’est sur ces principes que sera imaginé le Centre Pompidou.

Par la suite, malgré leur inventivité technique et leur idéalisme social partagés, la démarche des deux architectes diverge. Renzo Piano délaisse le registre baroque ; Richard Rogers, au contraire, en investit le champ avec constance. En France, pendant des années, le génie gesticulatoire de Rogers est opposé à la retenue classique de Piano.

La « culture du faire »

"Je ne cherche pas à faire du "style Piano". Le métier d'architecte consiste à jouer à chaque fois avec des réalités différentes."
(Entretien de Renzo Piano avec Luc Le Chatelier, Télérama, 2008)
Après la séparation avec Richard Rogers, Renzo Piano collabore avec son ingénieur Peter Rice, puis il dirige l’agence internationale Renzo Piano Building Workshop. Il reste fidèle depuis le début de sa carrière à la tradition du "faire", élaborant ses projets à partir d'une recherche poussée sur les matériaux, leur mise en œuvre, et le contrôle du processus de réalisation dans son intégralité. Il synthétise les enseignements du pragmatisme britannique et la tradition artisanale méditerranéenne, dans des bâtiments imprégnés de l'histoire du lieu.

Honoré de nombreux prix, Renzo Piano obtient le plus prestigieux d’entre eux, le Pritzker Price, en 1998. Quarante ans après avoir inauguré le Centre Pompidou, le meilleur belvédère sur le Paris historique, Piano reçoit pour la deuxième fois l’Équerre d’Argent le 27 novembre 2017 pour le Palais de Justice construit dans le 17e arrondissement de Paris, nouveau balcon sur le Grand Paris, que l’on aperçoit du haut du Centre Pompidou.
Captcha: