0   Commentaires
Analyse
Appartient au dossier :

Le New Deal et la crise de 1929

Le 24 octobre 1929, la bourse de Wall Street à New York s'effondre. C'est le "jeudi noir". Avec cet événement, débute une ère de crise économique exceptionnelle qui s'étend à toute l'économie mondiale. Pour faire face à cette crise sans précédent, le président Roosevelt lance un dispositif d'aides sociales et de relance économique connu sous le nom de New Deal ou "nouvelle donne", inédit dans son ampleur.
Aux Etats-Unis, le nombre de faillites augmente démesurément, toutes les industries sont touchées. Puis la crise gagne les campagnes où 2 millions de fermiers sont expropriés. Aux Etats-Unis, le nombre de chômeurs passe brutalement de 1,5 millions en 1929 à 12 millions en 1933. En 1932, un enfant sur quatre souffre de malnutrition en ville. C'est dans ce contexte de Grande Dépression (Great Depression) que le président républicain Herbert Hoover (1874-1964) qui venait d'être élu en 1928 est battu par Franklin Delano Roosevelt (1882-1945), démocrate, ancien gouverneur de New York, le 2 juillet 1932.

Pour faire face à cette crise sans précédent, le président Roosevelt renouvelle par un ensemble de mesures et de programmes volontaristes, l'interventionnisme d'Etat. Ce dispositif d'aides sociales et de relance économique connu sous le nom de New Deal ou "nouvelle donne", inédit dans son ampleur, inspirera d'ailleurs le gouvernement français du Front Populaire.

Pendant la période du New Deal (1933-1941), un certain nombre d'acquis sociaux fondamentaux seront obtenus.

Chronologie des avancées sociales pendant le New Deal


Avril 1935 : Création de la Works Progress Administration (WPA), programmes fournissant un emploi à près de 8 millions de chômeurs entre 1935 et 1943
Juillet 1935 : Vote de la Loi Wagner autorisant le droit de s'organiser en syndicat
Août 1935 : Vote de la loi sur la sécurité sociale qui institue le droit à des allocations chômage et à la pension de retraite
Juin 1938 : Adoption du Fair Labor Standards act, loi établissant un salaire minimum national et une réglementation des heures supplémentaires

Roosevelt, ainsi que sa femme Eleanor Roosevelt, très active aussi pendant le New Deal, développe des initiatives non seulement à visée sociale, mais aussi en faveur de la culture.

Des initiatives en faveur de la culture

Sur le conseil de George Biddle, ancien camarade de classe de Roosevelt, ayant étudié avec le grand peintre mexicain Diego Rivera et de Harry Hopkins, membre du gouvernement très engagé dans l'aide aux chômeurs, Roosevelt crée le Federal one, un projet original recouvrant toutes les disciplines artistiques, littérature, arts plastiques, musique, théâtre ...
Des artistes devenus célèbres après la Seconde Guerre Mondiale y ont participé et en ont bénéficié parmi lesquels : Jackson Pollock, Mark Rothko, Orson Welles, Burt Lancaster, Joseph Losey, Nicholas Ray, Sidney Lumet, Richard Wright, Saul Bellow.
 
famille sur une route
Oakies (FSA) par Dorethea Lange, 1938 [Public Domain]
En 1937, à sa réélection, Roosevelt lance le programme de la Farm Security Association (FSA). Chargé de venir en aide aux fermiers touchés par la crise, la FSA intègre aussi une section photographique. Des photographes sont envoyés par l'organisme public pour recueillir des témoignages des conditions de vie dans le milieu rural. Ce programme prit fin en 1943.

Désormais, l'Etat américain devient un soutien actif des peintres, musiciens, acteurs, écrivains photographes, subventionnés à travers les divers projets lancés lors du New Deal. 
Le programme Federal one a pour objectif non seulement de fournir un travail aux artistes dans le besoin, mais aussi à contribuer au développement d'une culture nationale et populaire.
Captcha: