0   Commentaires

Qui est l’inventeur de la langue des signes ?

L’Abbé de l’Epée a joué un rôle capital dans l’institutionnalisation de la Langue des Signes mais il n’est pas l’inventeur de la LSF. C'est un espagnol, Pedro Ponce de Leon qui s'est d'abord intéressé à la question puis, en France, Jacob Rodrigue Pereire, devient le premier éducateur.

Photographie d'une main ouverte avec le pouce replié
CC0 Public Domain, via Pixabay

En guise d’introduction synthétique, je vous copie un passage du "Préambule de la base de données de termes de spécialité en Langues des Signes Française" (p.4) :
C’est en Espagne au XVIème siècle que l’on trouve les premiers éducateurs pour sourds notamment le moine bénédictin Pedro Ponce de Leon (1520-1584). Mais ce n’est qu’en 1620 que le premier livre sur l’éducation des sourds sera publié par Juan Pablo BONET (1579-1633). En Angleterre, DELGARNO (1628-1687) soutient la thèse de l’équivalence des capacités d’apprentissage chez l’enfant sourd et chez l’enfant entendant. Jacob Rodrigue PEREIRE (1715-1790), le premier éducateur français des sourds, inventeur du cornet acoustique, annonce une philosophie plus oraliste, exploite les restes auditifs et préconise la démutisation et la lecture labiale. En 1756, l’abbé de l’Epée crée la première véritable école pour sourds. L’existence d’un code de signes gestuels structuré, utilisé par les sourds, est attestée en France au XVIIIème siècle. Le nouveau code emprunte de nombreux signes au langage gestuel des sourds.
[lire le fichier pdf]

Vous pouvez poursuivre par un dossier très clair sur le site d’Arte :
"La langue : petite histoire de la langue des signes"
Karambolage, n°282, 25 avril 2004
On trouve une comparaison très intéressante entre la langue des signes française et la langue des signes allemande.
[voir le dossier]

Egalement limpide, l’Histoire de la langue des signes en 7 grandes périodes sur le site Signes et formations.com.

Vous pouvez également lire un portrait de l’Abbé de l’Epée sur Balises.

L’encyclopédie Wikipedia propose deux articles bien fournis pour en savoir plus : Histoire de la langue des signes et Vieille langue des signes française.

A toutes fins utiles, voici le lien vers Langue-des-signes-francaise.fr, le portail d’information sur la Langue des Signes Française (LSF) à l’intention des signeurs de France sourds et entendants.

Si cela vous intéresse, il existe des méthodes pour apprendre la langue des signes française qui sont disponibles à la Bpi, à l'espace auto-formation :

J'apprends la langue des signes
Patrice Carillo, Vega promotion, 2002
Un outil pédagogique qui se veut le trait d'union entre deux univers, celui des entendants et celui des personnes sourdes. Dans cette formation vidéo, vous trouverez un dictionnaire thématique, un dictionnaire des signes ressemblants et des quizz.
A la Bpi, niveau 2, 376.3 CAR 

L'école des signes : apprentissage interactif de la langue des signes française
Malika Yadel et Patrice Carillo, Vega promotion, 2007
Cette méthode aborde les grands points syntaxiques et grammaticaux de la LSF afin d'acquérir les bases fondamentales et le vocabulaire nécessaire pour communiquer avec une personne sourde.
A la Bpi, niveau 2, 376.3 ECO


Cordialement,

Eurêkoi – Bibliothèque publique d’information
Captcha: