0   Commentaires

Confucius : sources et traductions

Confucius n'a laissé aucun écrit mais l’essentiel de sa doctrine a été compilé par des disciples dans un recueil dénommé Entretiens ou Lunyu.
Dans les siècles suivants, des divergences d'interprétation sont apparues entre ses héritiers, principalement entre les deux plus éminents  : d'un côté Meng zi ou Mencius (v.-385 - v.-301), partisan d'une argumentation destinée à gagner le coeur par des raisons, parce qu'il est convaincu que la nature humaine est bonne et de l'autre, le polémiste Xun zi (v.-310 - v.-235), résolu à faire rempart contre les idées laissant le champ libre aux hommes iniques. 
Entre les deux, des textes non attribués témoignent d'une tradition protéiforme, où le conservatisme est immédiatement démenti par la vivacité des débats et une audace parfois spectaculaire.
Captcha: