Le Cycle “Chili, cinéma obstiné” se poursuit en ligne

La cinémathèque du documentaire à la Bpi s’associe à La 25ème Heure pour continuer en ligne son cycle sur le cinéma documentaire au Chili.

photo d'une tablette numérique
© Place.to

En attendant la réouverture des salles de cinéma du Centre Pompidou, la Cinémathèque du documentaire à la Bpi s’associe à  La 25e heure, la salle de cinéma virtuelle, afin de vous proposer en ligne une sélection des films qui auraient dû être programmés en novembre et décembre au Centre Pompidou. 

Comment ça marche ?

La 25e heure fonctionne comme une vraie salle de cinéma. Vous résidez en région parisienne, vous réservez votre place et, à l’heure prévue, vous visionnez votre film. Après la séance, vous pouvez dialoguer avec des intervenants, les mêmes que nous avions prévus pour les séances en salle. Et vu le contexte particulier, toutes les séances en ligne seront gratuites

La programmation

Le cycle « Chili, cinéma obstiné » se poursuit ainsi sur internet : découvrez dès maintenant les pépites du cinéma documentaire chilien en cette année si particulière pour ce pays qui vient, par referendum, de décider de changer sa constitution.

image du film Como me da la gana

No Olvidar / Como me da la gana

De Ignacio Agüero
1985 et 1982 ∙ Chili ∙ Couleur et Noir & blanc ∙ 28 min et 32 min
No Olvidar : Réalisé sous le pseudonyme de Pedro Meneses, ce film suit cinq femmes d’une même famille qui recherchent leurs maris, arrêtés quelques jours après le coup d’État militaire de 1973. Après six ans de fouilles, elles retrouvent leurs corps, près de Santiago. Le film constitue par lui-même la preuve du crime par la police de Pinochet. 
Como me da la gana : Agüero suit et interrompt le tournage de cinq films réalisés en 1984. Quel est le sens de faire du cinéma, dans une période de dictature ? C’est la question qu’il pose aux cinq réalisateurs.
Diffusion vendredi 4 décembre à 21h

image du film L'autre jour

L’autre jour

De Ignacio Agüero
2012 ∙ Chili ∙ Couleur et Noir & blanc ∙ 120 min
On est chez le cinéaste, à Santiago. On frappe à sa porte : un chômeur qui cherche du boulot, un vendeur, un mendiant. Agüero leur demande s’il peut venir les filmer dans leur propre quartier.  “Plutôt que de se livrer à une réflexion sociologisante sur le fossé entre les classes sociales chiliennes, le cinéaste laisse infuser dans son intimité même – familiale, amicale – ces « autres vies que la sienne »”. (Charlotte Garson)
Diffusion samedi 5 décembre à 17h

Image du film Como me da la gana 2

Como me da la gana 2

De Ignacio Agüero
2012 ∙ Chili ∙ Couleur et Noir & blanc ∙ 120 min
Agüero reprend le fil de son film Como me da la gana réalisé trente ans auparavant, en interrogeant de jeunes cinéastes chiliens sur l’essence du cinéma. “Ce second volet ne se contente pas de seulement mener enquête. D’autres images, privées, d’enfance, et le témoignage d’une institutrice qui menait des ateliers cinéma, s’ajoutent aux réponses glanées sur les lieux de tournage.” (Jean-Pierre Rehm)
Diffusion samedi 5 décembre à 21h

image du film Jamais ne j'ai gravi le provincia

Jamais je n’ai gravi le Provincia

De Ignacio Agüero
2019 ∙ Chili ∙ Couleur ∙ 89 min
“Jamais je n’ai gravi la Provincia, dit le titre, parlant de cette montagne aux abords de Santiago, signale que c’est auprès de chez soi, dans son quartier, voire au croisement de quelques rues, qu’une ascension a eu lieu, que c’est dans cet espace familier et circonscrit (…)  que se déroule le film tout entier, et l’existence elle-même du réalisateur.” (Jean-Pierre Rehm)
Diffusion dimanche 6 décembre à 17h

Image du film Le chili de mon père

Le Chili de mon père

De Carmen Castillo
2004 ∙ France ∙ Couleur ∙ 76 min
En 2002, Carmen Castillo revient au Chili pour revoir son père Fernando Castillo Velasco, malade. Ce film raconte ce retour centré sur le désir de s’approcher du mystère de la vie et de l’œuvre d’un homme éveillé. C’est le temps d’une mémoire, pas une biographie expéditive. Fernando raconte des extraits de sa vie, de son  travail d’architecte, de recteur d’université et de maire de La Reina.
Diffusion samedi 12 décembre à 21h

image du film Le cas Pinochet

Le Cas Pinochet

De Patricio Guzman
2001 ∙ France Chili Belgique ∙ Couleur ∙109 min
Le mardi 22 septembre 1998, le général Augusto Pinochet s’envole vers Londres pour un voyage d’agrément. Là-bas, il se repose quelques jours, prend le thé avec Margaret Thatcher. Il a l’intention de se rendre à Paris mais de subites douleurs de dos l’obligent à se faire opérer dans une clinique de Londres. À son réveil, il est arrêté par la police. Que s’est-il passé ?
Diffusion dimanche 13 décembre à 17h


La Cinémathèque du documentaire à la Bpi tient tout particulièrement à remercier les cinéastes, intervenants, producteurs, distributeurs et autres ayant-droits qui lui ont permis de continuer de faire vivre sa programmation de l’automne pour le public toujours plus nombreux ! 

Publié le 06/11/2020 - CC BY-SA 4.0