Cinéma du réel 2018


Voilà donc 40 ans que Cinéma du réel présente des films documentaires venus du monde entier. 40 ans que le festival se fait l’écho des idées, des formes, des écritures à l’œuvre.
Mais surtout, 40 ans qu’il prend le pouls de ses contemporains, à la fois au sens le plus large et au sens le plus intime.
Se confronter à la nature du réel, l’interroger, s’interroger.

Pour la 40e édition du festival, sa nouvelle directrice artistique, Andréa Picard, a souhaité revenir à ces fondamentaux : à travers une publication exceptionnelle, notamment, elle pose la question « qu’est-ce que le réel ? » à de nombreuses personnalités, venues du documentaire ou d’ailleurs.
La programmation proposée par Andréa Picard pour cette 40e édition reflètera la pluralité des possibles. Quatre sections compétitives feront le point sur la production documentaire la plus récente. La rétrospective consacrée au réalisateur japonais Shinsuke Ogawa et son groupe Ogawa Pro, reviendra elle sur une expérience communautaire de cinéma unique en son genre ; le photographe Lyle Ashton Harris, invité exceptionnel de cette édition présentera son installation Once (Now) Again documentant de l’intérieur la vie de la communauté LGBTQI afro-américaine, des années sida à aujourd’hui ; Tacita Dean, autre invitée de marque du festival, présentera ses films, tournés (et projetés) exclusivement en pellicule, interrogeant inlassablement le temps, la lumière, la mémoire.
Dans la programmation « Pour un autre 68 », on s’éloignera des célébrations officielles pour suivre la piste des inventions artistiques nées dans cet instant de soulèvement, un voyage qui nous emmènera au Mexique, en Palestine, aux États-Unis, en Inde, en Afrique…

Pour sa 40e édition, Cinéma du réel vous offre donc une pluralité de regards, de points de vue, de points de fuite et d’horizons. Pour que la fête soit complète, il ne manque plus que votre regard à vous.