Je travaille avec 2 ailes


Quelles formes de résistance à la souffrance au travail pouvons-nous créer pour continuer à progresser ? Le travail peut-il encore être facteur de lien social et de construction de soi ? 

Emmanuelle Cournarie est sociologue du travail de formation et enchaîne les emplois précaires depuis 20 ans. Elle tire de ses recherches en sciences sociales et de son expérience du monde du travail un regard critique sur l'évolution du marché de l'emploi en France.

Pour elle, la société néolibérale fait du travail un espace d’incohérence. Elle montre comment nous créons des formes de résistance à la souffrance, la nôtre et celle des autres, pour continuer à travailler. Avec sensibilité, elle dévoile comment elle-même s’est autorisée à reconnaître cette souffrance après des années de consentement.

Son regard est toutefois optimiste : grâce à son expérience dans un réseau d’entreprises alternatives, le réseau REPAS, elle défend l’idée que le travail peut être facteur de lien social et de construction (de soi et du groupe), lorsqu’il n’est pas vidé de sa substance : l’humain !

Cette conférence gesticulée mêle savoirs froids (savoirs académiques) et savoirs chauds (expériences de vie et anecdotes) pour parler du travail. Elle s'inscrit dans une logique d'éducation populaire et offre un espace d'expression autour du travail lors du débat qui lui succède.
La conférence a été conçue dans le cadre de l'Association l'Ardeur, sous la supervision de Franck Lepage e Thierry Rouquet.